Emotion·photo n&b·poésie·prose

Messe basse

  Au cierge qui brûle, à la cire qui coule, nulle cendre ne reste au creux de la paume. Nulle poussière et nulle échappatoire à ce qui tombe de la lumière. La prière se dit dans les cœurs jusqu'à la fonte de la dernière chandelle. ©Perle Vallens

nature·Emotion·photo n&b·Short Edition·prose

Le souffle du printemps

(...) Le temps s'écoulait lentement dans cette enfance méditative. Le garçon ne se lassait jamais, il ne quittait rarement son poste de guet agenouillé dans la verdure que pour la hune d'une haute branche de cerisier. D'en haut, tout lui paraissait à la fois plus simple et plus lointain. Il faisait corps avec ce promontoire… Lire la suite Le souffle du printemps